Festival Symphonique Alger

Festival international de musique symphonique à Alger

C’est une grande première pour l’Algérie en cette année 2016. Du 9 au 14 décembre prochain, aura lieu « la première édition du Festival international de musique symphonique », se réjouit Abdelkader Bouazzara, le directeur de l’Orchestre symphonique national (OSN). C’est une belle victoire pour l’OSN dont l’objectif vise à revaloriser le patrimoine musical algérien sous sa forme symphonique.

Des participants de renom

Un riche plateau de maestros et d’orchestres de musique classique de nombreux pays sera à l’affiche et saura incontestablement faire vibrer le cœur des mélomanes venus s’abreuver de cette culture universelle. De nombreux musiciens de la nouvelle génération algérienne, mais aussi beaucoup de musiciens étrangers participeront à cette première rencontre sur le territoire algérien. L’objectif est de « faire connaître la musique symphonique universelle », indique A. Bouazzara qui sera également commissaire du festival. La musique symphonique algérienne sera, bien sûr, à l’honneur.

L’Orchestre symphonique national d’Algérie

L’orchestre symphonique national algérien, constitué de 60 musiciens diplômés des grandes écoles et conservatoires algériens et étrangers, interprètera des œuvres de son répertoire. Celui-ci comporte des pièces de musique symphonique de compositeurs universels, des œuvres d’opéra et des morceaux de musique algérienne sous leur forme symphonique. La collaboration des différents partenaires culturels nationaux et internationaux consolidera la diffusion de la culture musicale universelle comme nationale. « Ce sera aussi un espace d’échange d’expériences entre nos musiciens et ceux des pays invités », a indiqué A. Bouazzara.

Une décentralisation des concerts

Cette grande manifestation culturelle est officiellement agréée et soutenue par le Ministère de la Culture algérienne. Afin de permettre au plus grand nombre d’avoir accès aux auditions musicales et dans un souci de décentralisation culturelle, les concerts seront répartis en diverses localités du pays. On peut d’ores et déjà citer Alger, Batna, Bouira et Oran.